Le “nouveau chemin” de Maxime Prin

Si certains joueurs ont la bougeotte, d’autres sont des fidèles. C’est le cas de Maxime Prin qui vient de clore sa huitième saison à l’US Lège-Cap Ferret, après onze ans au Stade de Reims, son club d’origine.

À 28 ans, Max a décidé de prendre un “nouveau chemin”, dans une nouvelle région, l’Auvergne -Rhône Alpes, où il va retrouver sa compagne. Un choix mûrement réfléchi, comme cette carrière exemplaire qu’il a construite de façon linéaire et dans un souci constant de progression.

Discret, bosseur, Maxime Prin a tout connu à l’USLCF, où il est arrivé après le centre de formation rémois, comme défenseur latéral. “J’étais venu pour rebondir dans un club amateur et peut-être reprendre le fil d’une carrière au plus haut-niveau. Finalement, je suis resté par choix, j’ai connu deux graves blessures avec deux ruptures des croisés, une à chaque genou, il y a eu des moments difficiles et à chaque fois, je suis revenu en équipe 1. Mais c’est ici qu’on m’a proposé de devenir éducateur, qu’on m’a permis de passer mes diplômes, je suis reconnaissant. J’aime cette tradition à l’USLCF, les joueurs de la Première s’impliquent dans la vie du club en coachant des jeunes de l’école de foot.”

Titulaire du très recherché BEF (brevet d’entraîneur de football), Max s’est une nouvelle fois “posé les bonnes questions”, avec lucidité et sans concessions. “J’ai commencé ma formation d’éducateur dès la fin de ma rééducation. Ce sont des choix de vie, il faut créer son chemin”. Avec les U13, il a créé une vraie synergie de groupe et s’est totalement investi, jusqu’à se voir proposer un poste de Responsable technique des Jeunes (RTJ), il y a trois ans. En continuité avec ses prédécesseurs, il a développé l’école de football (filles et garçons) et savouré le Label Élite Jeunes décerné par la FFF.

N° 2
Max Prin

À l’USLCF, j’ai assez de souvenirs pour toute une vie !

Max en mode BG

Max en mode RTJ

Max en mode Vainqueur, Coupe de France (📷 RH)

Max en mode joueur

Maxime, éducateur de U13

Max en mode très content (Coupe d′Aquitaine 2015)

  1. L’esprit club : Je pense à tous les gens du club, bénévoles, éducateurs, qui se bougent sans compter, qui sont toujours présents pour leur club et participent à la bonne image qu’il a en général. C’est bien de les mettre en avant, moi, je leur suis reconnaissant.
  2. Je finis mon contrat le 30 juin mais je reviendrais souvent, c’est sûr et certain.
  3. J’ai décidé de raccrocher les crampons. Ce n’est pas un coup de tête, c’est un choix réfléchi, et je le fais sans aucun regret ! Comme joueur, c’est fini mais je veux me rapprocher du terrain. J’avais un poste à responsabilités, j’ai beaucoup appris et j’en sors grandi. Mais aujourd’hui, je sais que je veux tenter ma chance avec une équipe, entraîner et seulement ça. Alors, je me lance !

Leave a Reply

Your email address will not be published.