Cid : “L’école de foot a un rôle éducatif”

Arrivé à l’USLCF lors de la saison 2013/2014, l’ancien pro de Bordeaux, Bolton et Nice est responsable technique de toute l’école de foot avec les mêmes passion et implication qu’il engageait sur les terrains. Rendre au football ce qu’il lui a donné lui paraissait évident, mais c’est vers les plus jeunes qu’il s’est naturellement tourné, appliquant dans le club de la Presqu’île les convictions et les valeurs qu’il partage avec les dirigeants.

Samedi, la Première joue contre Paulhan Pézenas en championnat. A l’issue du match, une grande soirée Moules-Frites aura lieu sous chapiteau, rassemblant parents, enfants, joueurs, dirigeants et supporters de l’USLCF. Auparavant, avant le match, une présentation de l’école de foot et des équipes de jeunes aura lieu sur le terrain. Des U6 aux U18, toutes les équipes seront à l’honneur. Un moment important de la vie du club. Gérald Cid nous explique pourquoi.

Comment se présente cette nouvelle saison ?

Il y a d’abord le foot d’animation, des U6 (Under 6, qui désigne les joueurs de 6 ans et moins) aux U13. Là, on est déjà complet au niveau des effectifs, ce qui va nous permettre de monter quatre équipes en U12/U13, quatre équipes en U10/U11. On a choisi les concernant de créer plutôt deux équipes par génération, ce qui va nous permettre de bien travailler. On va accueillir 60 enfants en U6/U9. En terme d’effectifs, on peut dire qu’on a encore explosé cette saison, on est au maximum de ce que le club peut faire par rapport aux infrastructures et aux éducateurs. C’est très satisfaisant. Jusqu’en U13, cela va faire la troisième année que je m’en occupe donc les choses sont bien rodées. Même s’il y a des changements normaux chaque année, la base d’éducateurs fonctionne bien. Pour les équipes à 11, des U14 aux U17, c’est le même principe, on essaie d’évoluer, d’améliorer chaque année pour faire progresser à la fois les éducateurs et les joueurs. Il n’y a pas de U14 Ligue car on n’avait pas assez de joueurs, du coup on a créé une équipe U15 District.

L’équipe U19 est à cheval entre l’école de foot et les Seniors. On a donc aussi créé une équipe de U18 D pour permettre à tout le monde de pouvoir jouer. Cela regroupe des 18 ans, ainsi que les joueurs qui sont en U17 et en U16 qui ne seraient pas dans le groupe le weekend.

Quels sont les critères qui définissent la politique sportive du club aujourd’hui ?

Prenons l’exemple des quatre équipes U10/U11 et U12/U13. On pourrait fonctionner en termes de niveau, les mélanger et mettre les meilleurs en haut, les moins bons dans l’équipe 4, j’ai souhaité qu’on fonctionne par génération, ce qui nous permet d’avoir deux équipes U13, deux équipes U12, qui jouent dans un même championnat. De même, la création des U15D et de l’équipe U18 confirme que nous ne voulons laisser personne de côté. Tout le monde doit pouvoir jouer  et chacun à son niveau pour s’épanouir, c’est un principe. Nous parlons d’excellence, dans le sens où on veut tirer le meilleur de chaque enfant pour le faire progresser. Il faut bien faire la différence avec l’élitisme, qui consiste à faire de la sélection pour ne s’occuper que des meilleurs. Les moins bons, on ne les prend même pas. A l’USLCF, nous avons accueilli tout le monde dans la limite bien sûr de ce qui est possible.

La notion d’identité club semble importante à tes yeux…

 Sportivement, le projet a défini des axes de travail qu’applique chaque éducateur. Il y a une ligne directrice, une identité de jeu qui est long à mettre en place pour amener les joueurs jusqu’à nos équipes seniors. Après, il y a des valeurs représentatives du club, votées en A.G. par les licenciés et les parents, qui sont le respect, la convivialité et le dépassement de soi. Ça tombe bien, ce sont des notions qui m’importent beaucoup, s’appliquant au terrain et en dehors. L’école de foot a un rôle éducatif. Respecter le matériel, les copains, les arbitres, les horaires, les éducateurs, les adversaires, c’est important. C’est comme ça aussi que l’on forme les futurs citoyens. La convivialité, à travers la soirée de samedi, c’est important aussi. Venir voir les autres équipes, connaître les autres, ça forge une identité club. De plus en plus d’enfants viennent voir l’équipe première mais aussi les 17 le samedi après-midi. Ça fait vraiment plaisir à tout le club. »

Leave a Reply