N3 : staff, qui sont-ils ?

N3 : staff, qui sont-ils ?

Qu’ils soient ancien joueur emblématique du club et directeur sportif, adjoints, entraîneur des gardiens ou préparateur physique, connus et reconnus, John Pascouau, Arnaud Fauré et Nicolas Gravisse nous parlent de leurs fonctions au sein de l’USLCF. À quelques jours de la reprise de l’entraînement pour la saison 2020-20121, ils nous dévoilent aussi leurs objectifs collectifs…

Jonathan Pascouau
Manager général

« continuer à faire grandir ce club » 

Après un an de staff aux côtés de Jean-Luc Gautier, avec qui ça s’est super bien passé, et après avoir échangé avec Bernard Martin, le président, j’occupe le poste depuis l’arrêt de la saison dernière. Je l’ai accepté afin d’aider le club. Je me définis plus comme ‘manager sportif’, et mon rôle est d’épauler les staffs : je m’occupe des équipes évoluant en R2 et en N3, et ma mission est de les aider à atteindre leurs objectifs. Je suis le relais entre les staffs, les joueurs et le président. L’objectif principal, que l’on a en commun, est que les hommes s’entendent parfaitement bien, en plus de coordonner l’équipe et de gérer la communication. Il s’agit de continuer à progresser, tout en gardant nos valeurs humaines ; j’y mets un point d’honneur ! Ces valeurs sont le respect de tous, le reste du club et son histoire. je souhaiterais que les gens travaillent main dans la main et regarde dans le même sens afin d’être tourné vers un seul objectif; aider ce club à écrire d’autres belles pages !

Depuis 10 ans que je suis à USLCF club dans lequel j’étais joueur et capitaine, j’ai toujours eu un rôle de grand frère auprès de mes coéquipiers, lesquels se sont confiés et se confient encore… J’essaie donc de véhiculer des valeurs qui me paraissent essentielles et de fédérer en toute simplicité. C’est dans la continuité des choses et de tout ce qu’il s’est passé durant ces dernières années. Ce qui est également important, c’est ce que fait André Penalva, directeur sportif qui s’occupe notamment du lien entre les jeunes et l’équipe C mais aussi entre la C et l’équipe B, nous nous complétons beaucoup. C’est vraiment important pour le club que nous continuons à travailler tous ensemble dans un seul but commun; faire grandir encore ce club qui nous est cher.

Arnaud Fauré
Entraîneur des gardiens, entraîneur adjoint

« Travailler et mettre de la bonne humeur »

J’ai rejoint le club en décembre 2019, en tant qu’entraîneur des gardiens. Je l’étais auparavant au Stade Bordelais pendant deux ans, et j’ai été nommé adjoint de Jean-Luc Gautier, que je connais depuis longtemps. La saison précédente, j’étais l’ostéopathe de l’équipe première et je venais une fois par mois pour m’en occuper ; c’étaient les prémices d’une collaboration sportive. J’avais besoin de ce genre de relation, de nouveau défi, et j’ai trouvé un club avec un président en or, qui est Bernard Martin… Je retrouve ici ce côté familial que j’adorais à Cestas, où j’ai effectué l’essentiel de ma carrière de joueur, avec des
ambitions plus élevées.

Par rapport à mon travail de kiné-ostéo à Mérignac, je ne peux m’occuper que des gardiens équipes A et B ; j’en ai quatre avec moi. Le mercredi soir, nous faisons du spécifique. J’aime quand on travaille et j’aime mettre de la bonne humeur dedans… Je n’ai pas de prétention, mais je fais avec mon vécu et avec différents intervenants, et nous mettons en place des choses pour les faire progresser. Dans le staff, nous sommes tous en phase, je dirais même une seule et même personne, et c’est génial !

À Lège, il y a toutes les infrastructures nécessaires pour évoluer au minimum en National 3, et je pense que nous pouvons raisonnablement regarder l’avenir de façon encore plus radieuse.

Le club se structure et met tout en place pour franchir des paliers… petit à petit, à son rythme. C’est réalisé de façon intelligente, et ça permet de penser qu’il peut devenir le club phare de la région. Tout est fait pour le hisser, à tous les niveaux et tous les étages, le plus haut possible. »

Nicolas Gravisse
Préparateur physique et adjoint

« Offrir une nouvelle chance »

« C’est ma deuxième saison au club. J’ai mon entreprise personnelle, et je fais de la prépa physique individuelle pour les joueurs de foot professionnels et de bon niveau amateur. Auparavant, j’ai travaillé dans des clubs de la région bordelaise et du Nord, et passé du temps au Pôle Espoirs de Bordeaux.

Ce qui m’intéresse dans le projet, c’est le double objectif qui est de réaliser une bonne performance en National 3, et d’être capable de permettre à des jeunes qui n’ont pas suivi le cursus classique d’accès au foot de haut niveau, et potentiellement professionnel, d’avoir une nouvelle chance d’y parvenir. Ceci s’est déjà produit ici avec Pierre Lees-Melou (qui a signé au Dijon F.C.O., en 2015) et avec Ryan Ebene Talla, parti cette année au Mans F.C.

Ceux qui ont encore en projet d’aller dans une équipe pro, je les vois tous les jours, puisqu’ils ont des séances supplémentaires, à la différence de ceux qui ont laissé cet objectif de côté, pour diverses raisons… Mais les jeunes qui sont nés en 1998 ou 1999 auront deux, voire trois, séances de plus en 2020-2021. Nous en effectuons au C.R.E.P.S. de Bordeaux, puisque nous sommes conventionnés, et nous les adaptons – y compris en termes de durée – en fonction de la période de la saison et de l’état de forme des joueurs. Je suis seul pour faire la préparation physique là-bas, mais Jean-Luc Gautier anime avec moi, à Lège. Nous essayons d’individualiser au maximum, mais nous sommes limités par notre contexte, dans la mesure où nous manquons aussi d’outils technologiques pour avoir des informations sur ce que font les joueurs. On fait ce qu’on peut, avec les moyens du bord… »

Leave a Reply